janvier newsletter

21 Jan 2018 17:39

Janvier et février, les jours s'allongent de plus en plus

Bonjour,

En octobre je vous ai fait part d'un certain désarroi dans ma démarche artistique. J'avais l'impression de toujours retomber dans une "facilité" géométrique afin de résoudre mes problèmes de construction de tableau. Le carré, de nos jours, est roi et je lui en ai voulu.
Alors pour me renouveler je me suis replongée dans mes racines; j'avais besoin de la spontanéité du geste, de l'expressionisme, de liberté. Aussi ai-je repris une forme d'expression que j'utilisais dans les années 80, la pâte à papier. Et j'ai retrouvé le bonheur de cette matière.


Ces deux tableaux étaient vraiment cathartiques. J'adore la franchise des matières brutes, appliquées directement au couteau. En séchant ils ressemblent un peu aux peaux tannées. Le seul hic c'est la durée de séchage, il a fallu plusieurs jours à plat pour que ça sèche.


Et puis en fouillant l'atelier j'ai trouvé deux cartons bien rigides déjà au format d'un tableau et je me suis régalée à jouer avec...

Au bout de quelques semaines j'ai repris goût au travail de l'encaustique. Il est vrai que c'est un moyen d'expression parfois fastidieux et exigeant, mais j'y reviens toujours.Mais après avoir fait deux tableaux je me suis rendue compte que j'allais manquer de supports et du médium pour la peinture à l'encaustique!
Alors pas d'état d'âme, je commande de la cire. Il est vrai que c'est cher, mais la surface de la peinture à l'encaustique n'a rien à voir avec le côté "plastoc" de l'acrylique. Et je passe quelques jours à fabriquer le médium. Vous pouvez voir la fabrication sur ma vidéo ici. Le côté méditatif que je trouve dans sa fabrication m'apaise.
Pour les supports j'en ai commandé et je les attends.

Pourquoi tant d'empressement pour revenir à l'encaustique? Cette façon de peindre a beaucoup d'inconvénients. C'est cher et fastidieux, il faut des supports rigides avec une surface spéciale... pas trop lisse et résistante à la chaleur parce qu'il faut chauffer à la fois le support et la peinture pour faire fusionner les différentes couches de peinture.
Mais de l'autre côté il n'est pas nécessaire de laver les pinceaux et on peut réutiliser les restes de peinture. Comme il n'y a pas de temps de séchage la couleur appliquée ne change pas. En fait les couleurs à l'encaustique se figent simplement à température ambiante. J'aime ce flux potentiel, à tout moment je peux chauffer la surface et tout change à nouveau!


Je n'ai pas pu résister à inclure une image d'un de mes derniers tableaux. En effet j'ai besoin de couleur en ce moment!

Si la technique vous intéresse, cliquez ici pour voir la vidéo.

Retour au Site